Trouver un travail dans le domaine de la plongée

Travailler dans le domaine de la plongée est sans doute l’un des emplois les plus réconfortants et amusants. Mais cela peut aussi dépendre du type de travail que vous effectuez en tant que plongeur. Ce n’est pas la même chose de travailler comme plongeur dans les eaux chaudes des Caraïbes, et de travailler pour des compagnies pétrolières dans les océans. Donc, quelle voie faut-il suivre dans ce secteur afin de faire de la mer son propre espace de travail ?

Quel type de travail pour un plongeur ?

La première chose qui vous viendra à l’esprit quand vous chercherez un travail en tant que plongeur sera sûrement de devenir moniteur plongée certifié. En effet, vous pouvez utiliser ce titre pour faire le tour du monde en emmenant des groupes de personnes pour leur faire découvrir les fonds marins.

Mais la plongée sous-marine offre également la possibilité de travailler dans d’autres secteurs, tels que la construction navale, les sociétés nautiques et pétrolières, les croisières, les organismes spéciaux, etc. C’est la raison pour laquelle ce domaine d’activité peut être divisé en deux grands groupes : récréatif et commercial.

– Plongeur récréatif :

C’est souvent dans ce domaine que les opportunités apparaissent. Une fois qualifié en tant qu’instructeur de plongée, vous pouvez travailler n’importe où dans le monde. C’est un métier qui vous fait voyager et découvrir des destinations idylliques. Là où le tourisme abonde, il y a des opportunités.

En plus des écoles typiques, il existe également des possibilités d’emploi pour les plongeurs sur des yachts privés, des  croisières, ainsi que des hôtels et des centres de villégiature.

Mais bien que cela puisse sembler passionnant, ce métier incombe aussi une usure physique et mentale importante. Parfois, et surtout pendant la haute saison, il est possible que vous ayez à faire jusqu’à quatre plongées en une journée, ce qui n’est pas une mince affaire dans ce milieu.

– Plongeur commercial :

Aussi connu sous le terme de scaphandrier, ce travail comprend la recherche en plongée, la photographie, les travaux dans l’industrie maritime, la biologie, le pétrole, ou les forces maritimes. Normalement, ces derniers offrent la formation nécessaire pour devenir un plongeur apte pour le poste.

Bien sûr, devenir plongeur commercial c’est aussi accepter le fait de travailler dans des endroits moins souhaitables qui les eaux tropicales.

D’autre part, pour exercer ce type de travail, en plus d’avoir le titre de plongeur professionnel, vous devez aussi posséder des connaissances en ingénierie, technique, soudure, photographie, recherche… Et bien sûr, être en très bonne forme physique, car ce genre de travail implique de passer des heures sous l’eau.

Quelle formation faut-il suivre ?

Pour travailler en tant que plongeur, il existe différentes formations que vous pouvez suivre. Tout dépend du type d’instructeur choisi, que ce soit en tant qu’instructeur de plongée récréative ou en tant que plongeur professionnel.

Si vous souhaitez travailler dans la plongée de loisir dans le secteur du tourisme, vous devez posséder le certificat de plongée en eau libre correspondant. De nombreuses organisations proposent ce type de certificats, comme la PADI (Professional Association of Diving Instructors), la SSI (Scuba Schools International) et la NAUI (National Association of Underwater Instructors).

Les plongeurs commerciaux doivent suivre une formation rigoureuse en fonction de leur lieu de travail. Il existe différentes sections allant du certificat de plongeur commercial à d’autres cours tels que :

– Brevet/Assistant de plongeur de base.

– Formation en secourisme, RCR, DAE et opérateur O2.

– Survie au large.

– Certificat de plongée sans restriction avec approvisionnement en surface.

– Soudure sous-marine.

– Soudage de surface pour plongeur professionnel.

– Matières dangereuses/Hazwoper.

– Essais non destructifs.

Partager l'article surShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin