Paintball en salle ou en plein air ?

Le paintball a vu le jour dans les années 70. Des éleveurs ont alors trouvé plus pratique de marquer leurs bétails à l’aide d’un lanceur de peinture. Pour s’amuser, ils sont venus à se tirer dessus. La discipline a alors trouvé de plus en plus d’adeptes au fil du temps. Au cours des années 80, l’Europe a découvert ce divertissement idéal pour un enterrement de vie de célibataire.

Considéré comme une activité touristique (et non une discipline sportive comme le Speedball), il est régi par un cadre légal. Par ailleurs, si les décors et les tenues s’inscrivent dans un style militaire, bon nombre d’adeptes évitent de parler d’armes et encore moins de fusils, mais plutôt des marqueurs. Enfin, le paintball professionnel se décline en paintball indoor (en salle) et en paintbal outdoor (en plein air ou dans la nature).

Le paintball outdoor

Le paintball outdoor se pratique généralement dans un « faux village » ponctué d’ouvertures, de cachettes et étalé sur un terrain d’environ 10 000 m2. Le terrain de paintball est parfois escarpé et les joueurs se voient recommander de porter des grosses bottines, pour éviter d’avoir les chevilles foulées. Une autre règle de sécurité : une fois sur le terrain, le casque doit demeurer vissé sur le visage, au risque d’avoir un œil crevé. Il est également interdit de tirer à moins de 10 m de l’adversaire. En effet, le projectile est propulsé à grande vitesse (environ 100 km/h et jusqu’à 250 km/h sur les deux premières mètres).

Le paintball indoor

Le paintball indoor se joue en toute saison dans une grande salle pouvant faire jusqu’à 2 000 m2. Selon ses adeptes les plus fervents, il se révèle plus rapide et plus physique que la version outdoor. Mieux encore, un article paru sur RTBF.be parle de décors et déguisements très militaires, garant d’une immersion totale. En outre, jouer en salle permet d’économiser les munitions : si l’adversaire est tout près, il suffit de le toucher, ou de crier « Touché » pour le mettre hors de combat. En revanche, le risque d’être touché par des rafales est plus grand, puisque les balles sont libérées du frottement de l’air. Néanmoins, les joueurs ont pour consigne de ne jamais tirer à moins de 7 m de l’adversaire. Il est également interdit de tirer en rafale à travers la fenêtre d’une cachette.

Qu’en est-il des tarifs?

Pour l’heure, les tarifs associés au paintball s’avèrent un peu cher, ce qui ne dissuade en rien les inconditionnels de la discipline.

Outdoor

Il faut compter 25 euros pour deux heures de paintball outdoor avec 200 munitions. Pour 40 euros, on peut majorer le temps de jeu d’une heure, et les munitions de 300 unités. Les joueurs mettant 55 euros peuvent quant à eux jouer durant 6 heures et avec 1 000 billes.

Indoor

En termes de paintball indoor, le forfait de base est aussi de 25 euros. Un prix qui inclut la tenue, des accessoires de protection (casque, plastron, masque de protection…), le matériel de jeu avec 100 billes, mais aussi un contrat d’assurance et un moniteur. Le tarif augmente selon le nombre de billes : pour 45 euros, on bénéficie de 500 billes.

Partager l'article surShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin