Comment bien entretenir son matériel de plongée ?

Constitué de tuba, d’un phare de plongée, d’un masque de plongée, d’un détenteur de plongée, d’un gilet stabilisateur, de palmes et autres, le matériel de plongée sous-marine coûte relativement cher. C’est la raison pour laquelle il convient de l’entretenir régulièrement et après chaque usage, afin de garantir sa pérennité et fiabilité. Mais comment faire ? Réponses.

L’entretien du phare de plongée

Appareil soumis à la pression de l’eau lorsqu’immergé, le phare de plongée risque en permanence d’en être infiltré. Après chaque usage, plongez-le dans de l’eau douce pendant quelques minutes pour y enlever d’éventuels dépôts de sel et de sable. Si vous l’ouvrez, orientez l’ouverture de son tube vers le bas. Séchez aussi son joint avec une soufflette et vérifiez que celui-ci est brillant et en bon état. S’il est sec ou sale, malaxez-le entre deux doigts et enduisez-le d’un peu de graisse.

L’entretien du masque de plongée

Faites de même après chaque séance avec votre masque de plongée en le nettoyant dans de l’eau douce et en le rangeant ensuite dans une boîte en plastique, une fois sec. Évitez aussi de le ranger avec vos palmes de plongée, surtout si sa jupe en silicone est transparente, au risque de le noircir avec. Assurez-vous également que sa boîte de rangement ne contienne le moindre champignon après quelques mois d’inutilisation. Remplacez tout de même votre masque de plongée de temps à autres.

L’entretien de la combinaison de plongée

À l’instar des gants et des chaussons, la combinaison de plongée se rince aussi abondamment à l’eau douce après chaque séance en le trempant de haut en bas. Alternez l’extérieur et l’intérieur pour le débarrasser des résidus de sable et de sel. Pour ce faire, servez-vous d’un détergent ou d’un désinfectant spécialement dédié aux équipements en néoprène. Séchez-le ensuite à l’envers, à l’abri du soleil.

L’entretien du détenteur de plongée

Équipement de plongée assurant la sécurité du plongeur, le détendeur doit aussi être régulièrement entretenu. Le mieux est de le faire réviser par un spécialiste, au moins une fois par an ou après avoir servi une centaine de fois. Vous pouvez toutefois vous assurer de l’état visuel de son embout et de ses flexibles. Vérifiez aussi que son bouchon de protection, d’étrier ou de filetage DIN est parfaitement en place. Après chaque usage, rincez-le à l’eau tiède en faisant attention de ne jamais appuyer sur le surpresseur du 2nd étage. Suspendez-le ensuite pour le sécher.

L’entretien du gilet stabilisateur de plongée

Après chaque plongée, rincez aussi de chaque côté et dans de l’eau douce le gilet stabilisateur. Mettez-en même à l’intérieur et agitez plusieurs fois avant de le vider par la purge basse. Séchez-le ensuite légèrement gonflé et à l’abri des rayons solaires.

Maintenant que votre équipement est prêt à être rangé, pensez à d’abord nettoyer votre garage ou un autre endroit où vous comptez l’entreposer.

Mais aussi l’entretien du bateau

Bien entendu, si vous voulez que votre matériel de plongée reste propre comme il se doit, vous devez aussi nettoyer votre bateau. Rien ne vaut le dépoussiérage industriel pour être sûr que les poussières et les saletés sont entièrement éliminés dans les moindres recoins. Le nettoyage industriel est réservé aux espaces “spéciaux” tels que les bateaux, il s’agit d’un système requérant l’utilisation d’équipements adéquats pour pouvoir se débarrasser de toutes les saletés récalcitrantes et des poussières.

Partager l'article surShare on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin